pixel
Now Reading
point de vue clivant : La démocratie en pandémie

point de vue clivant : La démocratie en pandémie

La démocratie en Pandémie a une langue et une esthétique nouvelle : confinement, déconfinement, traçage, cas contact…

Dans son monde devenant cybersecurisé, chaque individu est suspect, fiché, tracé. Un code vert pour circuler, un code rouge pour être arrêté. Pour passer de l’un à l’autre dans ce schéma binaire , c’est simple et automatique :si vous croisé des gens malades, une zone infectée, voir des idées douteuses, le voyant devient rouge. 

Cette nouvelle langue s’est hybride avec d’autres mots qui lui préexistait : “Quarantaine “, ” plan de continuité des activités “, ” acceptabilité sociale “, ” attestation de déplacement “, et ” couvre-feu “. Dans ce nouvel imaginaire politique les : clusters , les rassemblements , les places publiques, les lieux sociaux et culturels, les universités sont étiquetés à priori comme foyers infectieux. Tandis que les transports, les supermarchés et les lieux de travail sont réputés ” sécurisés “.

Il est demandé à la population de mettre son “autonomie ” en suspens car, comme habitant de ce nouveau monde ; nous sommes tous potentiellement malade et à ce titre tous décrétés patients. Comment pourrions-nous nous permettre de discuter les consignes édictées par la ” doctrine sanitaire “? Le droit de contester les décisions politiques et de s’interroger sur le bien-fondé d’une norme, le droit d’aller et venir à sa guise dans l’espace public, celui de manifester son opinion dans la rue ; tout ces droits imprescriptibles sont désormais à la limite de la légalité et se trouve progressivement suspendu. (Sauf si c’est pour soutenir une cause adoubée par le pouvoir.)

Les divergents ( supposé ” populistes “) sont appelés les anti-masques, les anti-vaccins, les covido-septique et rejoindrons la catégorie des complotistes, et des séparatistes, qui elle-même rejoins la catégorie des terroristes.

Ces divergents sont calomnié sur la place publique et n’ont aucun droit à la parole sur les grands médias. 

Respectons le dogme, notre pensée est unique, total et validé scientifiquement. 

Le Covideisme ne tolère aucune opposition. 

Bienvenu dans la démocratie en Pandémie. 

Bienvenu dans le monde d’après. 

Signé : Les Covideistes.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top