pixel
Now Reading
Carte blanche à Arthur GG

Carte blanche à Arthur GG

Arthur est consultant en communication dans l’agence Stroika. Avec HIYA!, il aide au quotidien l’équipe, armé de convictions aussi acérées que sa plume. Passionné par le graff, la rumeur dit qu’il aime aussi l’escalade.

C’est quoi le dernier truc dans l’actu / dans les médias qui t’a fait péter un câble ?

Le fait que la majeure partie des grands médias français reprennent en chœur la rhétorique et les théories d’extrême droite. Que des concepts fumeux, d’une bêtise crasse, soient propulsés dans l’espace public par le biais de ministres ou personnalités politiques a tendance à m’énerver profondément. Aussi, que des médias appelés «  de service public » soient parmi les premiers à répandre cette propagande dégueulasse, en organisant des débats entre droite extrême et extrême droite, me désespère autant que ça me fout la rage.

C’est quoi pour toi LE truc qu’on a pas compris en France ?

Tant que l’information sera aux mains exclusives des milliardaires, le débat public ressemblera à un dépotoir.

Qu’est-ce qui te donne de la force pour le futur ?

Les nouvelles générations, qui sont bien plus éduquées et conscientes du monde qui les entoure. A leur âge, j’étais à des années lumières de leur niveau. Je pense aussi aux colleuses, aux ZADistes, aux Gilets Jaunes, à la Génération Adama, etc. Même si ces mouvements divers ne changent pas immédiatement la société, leur existence trouble le bon déroulement des choses. Aussi, chaque personne qui y prend part se retrouve irrémédiablement changée, à tout jamais. La praxis militante c’est sublime !

Quand je te dis « culture », tu penses à quoi ?

Je pense à un cri de rage. Je pense au feu qui sort du volcan. Je pense aussi à la catharsis. A l’inverse des arts bourgeois, qui sont lisses et tristes, les cultures urbaines bouillonnent et rayonnent. 


Un dernier mot ?

On n’a que 20 consonnes, 6 voyelles. A nous de faire le reste. 

3 sons qui représentent la culture d’aujourd’hui pour toi ?

Charli XCX – claws : Charli XCX, c’est la meuf qui a fait un tube y’a 6 ans, classé dans les tops d’au moins 10 pays, puis qui est tombée tranquillement dans l’oubli, rangée dans un coin de la pop. Et puis, la lumière. Un album triomphant, composé puis diffusé pendant le confinement. 

Jok’air – La musique vient de la cité : La pochette de son album, intitulé VIème République, résume tout. Assa Traoré, jubile en présidente, au balcon d’un immeuble haussmannien. Le son ? Il est lourd, surtout la partie 2. 

Evil Grimace – Réinsertion : Malgré l’adage du grand philosophe Rohff, la techno ça n’est pas que de la musique de drogué.e.s. Rap et musiques électroniques ont le même berceau : les quartiers pauvres délaissés par le rêve américain. Evil Grimace fait le pont entre les deux.

Comme Arthur, contribue au mouvement ! Participe à la campagne sur Kiss Kiss Bank Bank et donne de la force sur les réseaux.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top