pixel
Now Reading
Israël ou la plongée dans l’abîme

Israël ou la plongée dans l’abîme

Il y a ce moment où on ne comprend plus. Ou tout devient flou, illisible. Comme une volonté de plonger dans les abimes. C’est ce qui en train d’advenir aujourd’hui au moyen orient, cette guerre qui semble se reproduire indéfiniment et qui a chaque nouvelle étape nous rapproche encore plus de l’inhumain, d’un déchainement de violence et de haine qui absorbe littéralement les belligérants dans un puits sans fond, sans issue.

Que se passe-t-il au Moyen-Orient, cette guerre sale, crasseuse entre les Israéliens et les Palestiniens ?

On ne peut que dénoncer les graves disfonctionnements côté Palestiniens avec une autorité en Cisjordanie corrompue, qui n’a plus rien à proposer, détestée par ses citoyens, incapable d’une politique cohérente face à Israël. Nous ne sommes pas dupes du Hamas qui mène son agenda politique en solo avec l’Iran en profitant de la révolte de la jeunesse pour affirmer sa politique de destruction. On sait cela depuis longtemps. Mais là où les choses se brouillent et deviennent illisibles, où la vision s’altère jusqu’à la confusion la plus extrême, c’est en observant Israël et son comportement suicidaire.

Ne nous y trompons pas, les comportements ségrégationnistes, nationalistes, extrémistes, hyper-violents d’Israël le font courir à sa propre perte, entraînant derrière lui les Palestiniens et l’ensemble de la région. On comprend parfaitement le besoin de sécurité éprouvé par le peuple juif. A part quelques pays extrémistes, toute la communauté internationale est prête à le défendre. En revanche, son besoin de coloniser un autre peuple sous le prétexte fallacieux d’assurer sa sécurité ne passe pas. On sait que les véritables raisons de cette occupation sont tout autres. L’histoire l’a démontré de nombreuses fois, aucune nation n’a pu tenir dans le temps en s’opposant ainsi aux lois internationales et humaines les plus élémentaires, telle l’Afrique du Sud et sa politique de ségrégation qui a fini par exploser. Le conflit israélo-palestinien est d’abord un déni du droit qu’Israël, pour fuir la réalité, évacue intentionnellement pour s’enfoncer dans les marécages de la religion, de la croyance et de la Bible comme code civil. Un Etat qui ne sépare pas la religion de l’Etat ne peut pas, par essence, être un Etat de droit démocratique. Le retour de réel est implacable…

Si la chute d’Israël dans sa politique d’extrême droite nationaliste et raciste avec un premier ministre qui est l’équivalent de Marine Le Pen en France a transformé la Palestine en une colonie et un camp à ciel ouvert, il a aussi transformé Israël en un « petit Etat » armé jusqu’aux dents qui qui a perdu toute crédibilité, qui n’a plus de voix, plus d’âme, soumis à des religieux et des suprémacistes qui sont en train de détruire le pays. Le principal ennemi des Israéliens ne sont pas les Palestiniens ou les pays voisins, c’est son gouvernement et la politique menée depuis presque 20 ans.

Pourquoi l’Occident reste-t-il muet face à ces destructions massives dont absolument personne ne sortira gagnant ? L’Occident a créé ce pays de toutes pièces pour des raisons trop longues à rappeler, les Américains le soutiennent inconditionnellement à coups de perfusions budgétaires pour garder une tête de pont au Moyen-Orient et satisfaire la communauté juive aux Etats-Unis et les Evangélistes. Nous regardons ce pays devenir son pire cauchemar.

La greffe aurait certainement pris avec les pays voisins si Israël dans une envolée messianique n’avait dérivé dans la folie d’un grand Israël qui n’a aucun fondement juridique, sinon biblique, et qui rend la démarche totalement effrayante. Pourquoi les États-Unis laissent-ils cet Etat s’enfoncer dans cette folie guerrière quand ils risquent à terme de perdre tous leurs investissements ? Les pays du Golf, la Chine et la Russie regardent à distance ce jeu de quilles sanguinaire sans y prêter trop d’attention, ce ne sont pas des enjeux vitaux, beaucoup moins que pour l’Iran ou la Syrie. Pour que les deux pays vivent en paix et avec la sécurité que l’un et l’autre méritent, la solution à deux Etats est incontournable.

La communauté internationale a les moyens d’infléchir Israël, de l’arrêter dans sa politique d’expansion et d’expulsion arbitraire comme on vient de le voir à Jérusalem Est et dans l’usage de moyens de riposte disproportionnés face à de jeunes combattants qui défendent avec courage leur terre et leur futur. Pourquoi n’agit-elle pas ? Dans l’intérêt de qui et de quoi ? C’est ici que nous commençons à plonger dans l’abîme…

Pour conclure, nous partageons la tribune d’Etgar Keret, écrivain israélien, pour qui un pays « normal » comprendrait que la terreur qui fait rage dans ses rues a des racines profondes auxquelles on ne peut s’attaquer uniquement par la force et la violence. Un pays « normal »  entendrait qu’un changement doit advenir.
https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/la-prochaine-fois-par-etgar-keret-20210517_3W4MGEHO7JB3TFADV3LHY5BWGU/

Scroll To Top