pixel
Now Reading
Au-delà du Club, une plongée féministe dans le monde de la nuit

Au-delà du Club, une plongée féministe dans le monde de la nuit

© Au-delà du Club

Alors que que la fête fait timidement son retour, un ouvrage collectif nécessaire fait également son apparition : Au-delà du Club, une recherche poétique collaborative pour créer des espaces de fête plus inclusifs et responsables.

En milieu festif, 57% des femmes ne se sentent pas en sécurité seules et 60% ont été victimes de harcèlement ou d’agressions sexuelles, relate l’association Consentis. Sarah Gamrani aka Hawa Sarita est DJ mais aussi étudiante en urbanisme et géographie féministe.

En novembre 2020, “au moment où sentiments de langueur, d’impatience et de colère se mélangeaient”, elle décide d’explorer la fête par des perspectives d’artistes femmes en partant du constat que les espaces festifs ne sont pas exempts des systèmes d’oppression et de discrimination présents dans nos sociétés, et en tentant de l’imaginer différemment. 

Une réflexion collective sur la fête et les musiques électroniques

Ce livre est le fruit du travail de huit artistes, entre 23 et 37 ans, artistes femmes et/ou issues de minorités qui ont collaboré ensemble pendant trois mois d’ateliers de poésie pour “écrire, discuter, échanger et exprimer leurs visions intimes et collectives de la fête et des musiques électroniques en tant qu’artiste et public” indique Sarah Gamrani. 

On y retrouve une cinquantaine de poèmes écrits par les artistes participant.e.s : Ara, Hewan Aman, Mab’ish, Maelita, Mel C, Olympe4000, Tatyana Jane, Rrose Sélavy, et Hawa Sarita, des textes de réflexions sur les pratiques festives des musiques électroniques, des fiches poésie pour se réapproprier les méthodes d’écritures utilisées pendant les ateliers mais aussi des respirations photographiques argentiques exclusives capturées en fête, par Matcha et Lea Signe. A mettre entre toutes les mains, et dans tous les clubs qui rouvriront dès le 9 juillet prochain.

“Je ne me rappelle pas de la dernière.
Où était-ce ?
Avec qui ?
Est-ce qu’on pensait déjà que le monde allait mal ?
Ou qu’il pourrait aller pire ?”

Hawa Sarita

Pour soutenir le projet sur Kiss Kiss Bank Bank, c’est par ici

Scroll To Top