pixel
Now Reading
Carte blanche à Gabriel Bacave

Carte blanche à Gabriel Bacave

Gabriel est consultant en communication dans l’agence Stroïka. Après avoir créé un club de graff dans son collège et tagué quelques punchlines dans les rues de son village natal, il a définitivement déposé les bombes en l’absence de tout talent pictural. Pour HIYA!, il coordonne les actions de communication et contribue à faire porter la voix et les réalisations des artistes et de tous les créateur.trice.s qui composent le collectif. 

C’est quoi le dernier truc dans l’actu / dans les médias qui t’a fait péter un câble ?

Tout ou rien, c’est selon. J’ai beaucoup de mal à suivre l’actu en ce moment, tout est si vide de sens. On parle de n’importe quoi, pour être sûrs de ne parler de rien d’important. Ça m’attriste. En même temps, plus personne n’est dupe. C’est effrayant d’un côté, mais c’est aussi un espoir : je crois vraiment que les gens préfèrent la construction à la destruction.

C’est quoi pour toi LE truc qu’on a pas compris en France ?

On est tous dans le même bateau. On vient du même pays, on parle la même langue, on a des héritages différents, mais mêlés, on fait face aux mêmes difficultés, on subit les mêmes pressions… Soyons sympa entre nous. C’est ma proposition radicale.

Qu’est-ce qui te donne de la force pour le futur ?

La force est déjà là, il n’y a qu’à piocher dans cette réserve massive d’énergie collective. Le monde est en ébullition, tous nos systèmes, institutionnels et de pensée, sont en train de craquer. Mais la vie pousse dans les interstices. Partout où je regarde, je vois des jeunes ultra-matures, des millitant.e.s qui font un taff de fou, des artistes qui créent, des projets qui se lancent… Le futur c’est chacun de nous qui le construit, dans sa vie et avec les gens autour.

Quand je te dis « culture », tu penses à quoi ?

Comme plein de gens je crois, je pense en premier aux musées, les institutions, aux artistes etc. Mais en y réfléchissant bien, ça c’est juste le patrimoine ou à la limite “le monde de la culture”. La culture véritablement, c’est tout ce qui nous unit, même dans nos différences : les symboles, la langue, les musiques, les idées… C’est l’environnement social en fait : on ne peut pas en sortir, elle nous influence forcément et on a le pouvoir de l’influencer en retour. Et comme l’environnement naturel, on doit en prendre un peu plus soin.

Un dernier mot ?

J’ajoute à soyons sympas entre nous : soyons sympas avec nous-même. Les temps sont moroses, le contexte est flippant et, pour beaucoup, la galère est réelle. Faire de son mieux c’est déjà beaucoup. Prends soin de toi.

3 sons qui représentent la culture d’aujourd’hui pour toi ? 

Le rap français indépendant est tellement riche aujourd’hui ! J’ai choisi ces 3 là, tous sortis ces derniers mois, car ils rappellent le pouvoir de l’ambition, l’importance de tracer son propre chemin et la violence de l’indifférence.

Alpha Wann – philly flingo

Népal – Trajectoire

Hugo TSR – Oubliettes

Comme Gabriel, contribue au mouvement ! Participe à la campagne sur Kiss Kiss Bank Bank et donne de la force sur les réseaux.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top