pixel
Now Reading
Mode : cinq labels émergents à découvrir en juin

Mode : cinq labels émergents à découvrir en juin

© Crapule 2000

Comme tous les mois, Hiya! chine pour vous la fine fleur de la création française au croisement de l’art et de la création responsable. Au programme en juin : des bobs teuf-friendly, des écharpes qui courent vite, des foulards asymétriques ou encore des bijoux régressifs.

Moko hats

Conçus par des artisanes de la région de Nubie, en Egypte les bobs Moko sont ultra-colorés et particulièrement teuf-friendly. Côté matière, du coton égyptien évidemment, des modèles uniques et ultra-accessibles. “Nous voulons créer un impact positif sur les vies des femmes fabriquant les bobs en leur donnant l’opportunité de les vendre en dehors de l’Egypte” explique la créatrice de Moko.

Aime&Moi

“L’amour est, et demeurera le moteur” : telle est la devise d’Aime&Moi, une marque fondée par trois artistes d’origine réunionnaise, Bryan Merel, Chris Teka et Loïc Fontaine. “A l’ère du numérique, du besoin de reconnaissance avec les réseaux sociaux et l’utilisation qu’en ont les trois quarts des gens, c’est un nom qui est aussi porteur d’espoir, les gens ont tous envie d’être aimés pour ce qu’ils sont, représentent et véhiculent” détaille Bryan Merel aka fiosomayne. Un leitmotiv répété via plusieurs graphismes qui évoquent les différents univers des créateurs qui naviguent, au-delà du textile, dans la musique, le DJing ou les arts graphiques. A suivre de près.

Sandralexandra

Pensés à Londres, conçus en Espagne par des artisans locaux, les bijoux Sandralexandra sont aussi colorés que régressifs. Couleurs acidulées, formes fruitées, on est super fan de ces créations qu’on aurait aimé faire, la dexterité en plus. Et dire qu’on pensait que les bijoux ne pouvaient pas avoir d’humour.

Reptil

Echarpe tunées, maillots custom’, mannequins cagoulés sur les toits de Paris quand il ne sont pas en vadrouille sous les trottoirs : Reptil, c’est un crew avant d’être une marque de sapes, entre le thunderdome et le ghetto blaster, la chaise de camping posée dans la rue et la soirée RER.

Aeneis

On opère un joli drift pour se rencarder du côté de la marque qui ringardisera le classique carré Hermès de vos mamies : les carrés de soies et scrunchies Aeneis sont pensés à Paris, fabriqués en Italie à Como, surnommée la ville de la soie. Motifs asymétriques, contemporains et douceur que l’on peut presque toucher avec les yeux : c’est un grand oui.

Pour découvrir plus de marques émergentes, retrouvez notre sélection du mois de mai ici.

Photo de couverture © Crapule 2000

Scroll To Top