pixel
Now Reading
5 marques streetwear à découvrir en novembre

5 marques streetwear à découvrir en novembre

La création francilienne a de nombreuses fois fait ses preuves et a pour habitude de rafler de nombreux prix chaque année : voici cinq labels à connaître avec une philosophie et une esthétique qui s’inscrivent dans l’air du temps.

Relance Design

“Métaphoriquement, l’A86 représente pour Relance l’autoroute du succès, la voie qui mène au succès jusqu’à l’arrivée, Paris.” Les trois créateurs de Relance sont issus de la banlieue parisienne et ont symboliquement baptisé leur première collection du nom de cette autoroute qui borde la capitale. Résultat : des écharpes, casquettes et k-ways aux couleurs vives et tranchées, des coupes pointues et essentielles. On ne saura que trop le répéter : nos banlieues ont du talent. 

8IGB Community Clothing

La métaphore automobile se poursuit avec les pièces du label dégligo-satyrique 8IGB Community Clothing. Détournements de références populaires, inspirations tuning et far west se mêlent dans les collections de cette marque créée dans le 18e arrondissement de Paris par Ruben Bissoli, passé auparavant par Balenciaga et Eleven Paris. Son logo ultra-phallique nous embarque dans les tréfonds de l’ironie, et on n’en ressort pas indemne. 

Username

Derrière ce nom très geek se cache une collection dont le directeur artistique n’est autre que le chanteur Dadju. Au programme : des coupes simples mais essentielles, des gilets ultra-sobres qui nous rappellent la veste de pêche du grand-père et une gamme unisexe à en faire pâlir plus d’un.e. Le détail qui change tout, c’est décidément le logo “Username” amovible qui se scratche et se déscratche. Une vraie madeleine de Proust. 

Face A 

Si on dit qu’on ne juge pas un livre à sa couverture, est-ce aussi vrai pour le vinyle ? Pas sûr. Face A, c’est un disquaire de mode bio, végan & imprimé à Paris où les pochettes de vinyles viennent se greffer aux T-shirts, aux pulls ou aux casquettes. Est-ce que ça fait de vous des doubles diggers ? Ça se pourrait bien. 

Damko

Les coupes droites quasi-chirurgicales et la rigueur tout sauf austère de Damko lui ont valu le prix Homme Festival International de Dinan 2019. Vous vous rappelez de l’adage de Vivienne Westwood, “buy less, choose well, make it last” ? Il pourrait également décrire l’esprit de cette marque à la fois éthique et intemporelle dont on n’a qu’un seul regret : elle est pour le moment réservée aux hommes. 

Scroll To Top