pixel
Now Reading
Dinos – Stamina

Dinos – Stamina

Dinos revient en cette année 2020 avec son 3ème album studio Stamina. Album avec lequel il s’est permis de surprendre ses auditrices/auditeurs en ne teasant qu’une seule collaboration, celle avec Laylow (l’homme de l’année) alors que l’album était truffé de surprises.

« J’ai pas la conscience tranquille mais j’ai les poches pleines », c’est avec ce constat sans appel et cinglant que Dinos rentre dans Stamina. C’est sans doute aussi un moyen de faire comprendre qu’il sera sans concession envers lui-même dans cet opus.

Il s’était bien gardé de dévoiler tout le tracklisting et c’est à la sortie que les auditrices/auditeurs de Dinos ont pu découvrir tous les feats présents sur l’album en plus de ce lui avec Laylow. Dès la track 2 Moins un, une surprise de taille est là. Ce titre est un feat et non des moindres, un feat avec Nekfeu, les 2 rappeurs n’en sont pas à leur première collaboration. C’est en moins de deux que les 2 compères illustrent une alchimie palpable, entre passe-passes, refrains à 2 et couplets solo, le 2 rappeurs se rejoignent au moins un pour une démonstration technique. Les auditrices/auditeurs n’auront aucun mal à reconnaître sur le morceau Maman m’aime la gouaille de DA Uzi, le Sevranais et le Courneuvien se racontent chacun sur leur couplet. Nosdi s’offre un feat avec l’artiste R&B Tayc sur le titre Je Wanda (expression d’argot Camerounais qui signifie « Je me demande », wanda vient de l’anglais wonder), les 2 artistes Franco-Camerounais, s’illustrent sur un des titres les plus « doux » de Stamina et la collaboration fonctionne, il est évident que le choix d’inviter Tayc sur ce titre avec ce thème est des plus pertinents. Dinos invite quelques tracks plus tard Leto sur Le nord se souvient, feat somme toute dans l’air du temps, pas des plus originaux. Le morceau a une structure de feat classique où ils ont chacun leur couplet et partage le refrain. Judas feat avec 3 entités Dinos, Zikxo et Zefor (membre de 13 Block), tous 3 originaires du 93 respectivement de La Courneuve, Bondy et Sevran, est une collaboration inattendue et bienvenue. Il aurait été dur d’imaginer ces 3 artistes ensemble sur un morceau mais la mayonnaise prend très bien. Zefor s’occupe du refrain qui à la longueur d’un couplet, Nosdi et Zikxo ont chacun un couplet, plus un couplet en passe-passe qui clôture le morceau de la meilleure des manières. La collaboration Ciel pleure avec Laylow s’enchaîne direct après Judas, les 2 artistes aux univers différents se retrouvent sur un terrain qui correspond à leurs univers musicaux respectifs et la magie opère pour le mieux, même si les 2 artistes optent pour un feat sans passe-passes, ils partagent le pré-refrain où Laylow s’occupe de backer Dinos. Sur ce titre ils ont su exploiter de la meilleur façon leurs qualités respectives pour donner un morceau cohérent.

Musicalement Stamina est principalement structuré par 2 teams de beatmakers Ken & Ryu et Heizenberg & Chapo, même si d’autres ont participé à la construction du projet, ces 2 duos ont donner le la à l’album. L’écrin musicale est construite pour soutenir et mettre les mots/maux de Dinos en valeur. Les beatmakers ont construit pour lui une charpente musicale moderne sans trop en faire. Chaque morceau a un texture musicale différente même si certains morceaux ont une inspirations similaires, ces différentes textures n’empêchent absolument pas la cohérence du projet. Au contraire cela offre à chaque titre son atmosphère. Sur Césaire et Corbillard, l’auditrice/l’auditeur retrouve des sonorités Uk Drill (sonorité qui ont rythmé le rap français en tout au long de 2020), qui ont toutefois été adaptés respectivement par Lossapardo x Ken & Ryu x Chapo & Heizenberg et Chapo & Heizenberg, pour l’univers de Dinos. Le pari pour ces morceaux est réussi. Même si parfois certains éléments tels que la guitare sèche de Paranoïaque, produit par Heizenberg & Chapo et Ken & Ryu, est plus qu’habituelle dans le rap aujourd’hui, ce type de prod colle très bien avec l’univers parfois emprunt de spleen de Dinos. SurDiptyque, l’intro de l’opus, Nosdi pose son flow sur une prod avec un piano ultra dominant, sans qu’il y ait abus de l’instrument, accompagné de cette voix féminine telle une sirène prête à nous happer dans ce projet. Les prods sont calibrées pour vraiment coller aux thèmes rappés par Dinos mais également pour coller à l’univers de ses invités. A l’image de l’instru de Je Wanda, produite par DSK Ken & Ryu et Heizenberg & Chapo, douce, légèrement acidulée avec une petite nuance afro-caribéenne parfaite pour parler d’histoires de cœur avec Tayc. L’association Binks Beatz et Twenty9 aux manettes de la prod de Judas, travaille une instru bien texturée qui donne une impression d’une sorte de western et permet de faire le lien entre les 3 protagonistes qui interviennent dessus. Sur Ciel Pleure c’est le double duo qui frappe encore avec cette guitare entêtante qui pourrait rappeler Jimmy Hendrix comme le note Laylow. Le double duo travaille une prod évolutive pour le titre Madoneavec un léger changement au niveau du 1er pré-refrain avant reprise de la prod initiale et une seconde transformation au niveau du 2ème couplet de Dinos. La texture cloudy de l’instu procure une sensation un peu planante et spatiale. Pour clôturer le projet 93 Mesures Dolfa et Sofiane Pamart ont construit une prod piano et drums assez classique mais qui s’adapte à l’exercice de style auquel s’adonne le rappeur sur ce titre.

Dinos démontre tout au long de l’opus qu’il est un rappeur plus que polyvalent. Il maîtrise une large palette de flows. Il rappe, il rappote, il chantonne. Joue sur ces différentes nuances pour donner corps à ses morceaux, il met cette polyvalence au service de son interprétation. Il se permet même quelques clins d’oeil, notamment en reprenant la topline du refrain de Trop peu de temps de Nuttea sur Demain n’existe plus. Sur un prod comme celle de Césaire, il opte pour un flow plus rappoté par exemple alors que l’instru elle est Uk Drill, ce décalage rend pour le mieux. Dinos maîtrise sa voix ce qui lui permet de pousser la chansonnette comme sur Demain n’existe plus. Sur Corbillard au contraire on le retrouve sur un flow tranchant et froid tel que parfois la Uk Drill l’exige. Il sait ce qu’il fait et en terme de forme il tombe juste sur ses flows et son interprétation, il fait preuve de maîtrise sur chaque titre.

Sur le fond, Dinos nous narre sa vision du quartier, de l’amour (pas facile) et une certaine idée de l’ascension sociale qui passe par l’obtention d’argent. Dès la première bars « J’ai pas la conscience tranquille mais j’ai les poches pleines » la référence à l’argent est là, il enchaîne plus tard avec « L’argent c’est l’meilleur des pouvoirs demande à Bruce Wayne ». Sur Prends soin de toi il ajoute « Si tu connais pas toute ta famille, c’est que t’es encore pauvre ». L’argent est une des obsessions de Dinos « Faut du papiеr, faut des scalap, faut des lovés » , il narre ce que ce dernier induit dans son comportement et celui qu’il induit dans le comportement des autres vis à vis de lui. L’amour et ses relations avec les femmes sont aussi un des leitmotivs de cet album, relations parfois compliquées et décrites par moment de manière ultra maladroite et inappropriée, comme avec l’utilisation de cette comparaison hyperbolique « Déçu de la vie comme une femme enceinte d’un viol » (même si parfois le rap est dans l’exagération et la recherche de la punchline la plus imagée ici c’est plutôt malaisant). Tout au long de Madone, il aborde une histoire avec une fille, fille dont il a parlé à sa mère tout en oubliant pas de préciser « Les gens comme moi c’est compliqué, les gens comme moi c’est compliqué », répété comme une sorte d’avertissement sur le refrain. Souvent chez Dinos l’amour fait mal tel une maladie (Sardou chantait la maladie d’amour, mais comment faire confiance à quelqu’un qui a chanté le temps bénit des colonies…) « L’amour devrait être remboursé par la sécurité sociale ». Les violences policières sont aussi abordées par Nosdi mais d’une manière simple et efficace sans fioritures, sans en faire un roman, ce qui rend son point de vue percutant et efficace, « Chaque contrôle de police me rapproche de mon feat avec 2Pac ». Sur Judas c’est sur le refrain de Zefor qu’on retrouve différentes références à ces violences, «Zyed et Bouna, Adama, j’en passe (j’en passe) . J’ai un genou à terre, j’ai la rage (la rage) ». Dinos n’oublie jamais de rapper sa vision du quartier, ses avantages, ses inconvénients « J’peux pas aller chez l’psy parce que j’suis un mec de tess » , c’est sans doute quand il aborde ce thème qu’il exprime le mieux son spleen. Le sort de l’Afrique fait également parti des préoccupations du rappeur Franco-Camerounais, encore une fois il le rappe sans fioritures, ce qui rend les propos efficaces et percutants. Pour saupoudrer tout ça Dinos ce permet avec dextérité utiliser notamment dans Césaire, la langue des « Z » ( langue du collectif Beat 2 Boul, plus largement de Boulogne), le post refrain du titre en est la preuve « Aizémézé Cézèguezaire », à ceci il ajoute la syllabe « gue » placée après une voyelle comme sur le mot tieks qui se transforme du coup en tieguex. Sur Corbillard il réédite cette technique « J’baiguese la nuigui, dis j’pèguese tah P. Diddy. J’cherche ma femme sur Internet comme Blaiguese Matuidigui », technique qui somme toute paraît simple mais qui dynamise les textes avec l’apport de nouveaux mots et sonorités.

Avec Stamina, la progression de Dinos est perceptible. Il aborde ses sujets de prédilection tout en leur donnant de nouveau point de vue, même si parfois ça peut être gênant, en explorant aussi d’autres couleurs musicales, il arrive a donné une dimension et une couleur particulière à Stamina. Non comptant de maîtriser de nouvelles nuances musicales, il a aussi la parfaite maîtrise des fondamentaux comme le démontre 93 mesures. Aucun des feats ne dessert le propos de l’album même si un artiste comme Leto a été vu et revu sur des collaborations en 2020. Avec ce projet finalement concis, aéré sur certains titres, dense sur d’autres, Dinos se montre comme un des rappeurs avec lesquels il faut composer, il est rentré sur le ring et compte bien arracher la victoire, en alternant les techniques et les stratégies. De fait Stamina s’érige donc comme un des meilleurs projets de cette laborieuse année 2020 !

Scroll To Top