pixel
Now Reading
Les collaborations mode qui ont marqué 2020

Les collaborations mode qui ont marqué 2020

2020 touche doucement à sa fin, et si dire que c’était une sale année relève de l’euphémisme, les collaborations mode ont contribué à mettre un peu de couleurs hors de prix dans nos vies maussades. Retour sur celles qui ont marqué ces derniers mois.

Justin Bieber et Crocs

Alors ça, s’y on s’y attendait ! Les Crocs, jusqu’ici ultra-taboues, ont reçu une grosse dose de hype (matérialisée par un bond de 11% en bourse le jour de l’annonce de la collab’ par Bieber sur son compte Instagram) au mois d’octobre. L’interprète de My World a donc signé une paire de sabots en plastique rose où sont apposés des stickers arc-en-ciel, nounours ou pizza pour un retour en enfance à la désirabilité variable, mais très rentable.

Credit photo : Crocs 

Travis Scott et McDonald’s 

Quoi de mieux pour un champion poids lourd de la malbouffe pour redorer son image qu’une collaboration avec l’un des rappeurs les plus streamés au monde ? Le 8 septembre, un véritable raz-de-marée de clients espérant glaner un menu signé la Flame a donc déferlé sur les states. Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu leur menu à temps, il se revendait…Jusqu’à 1500 dollars sur eBay. Rappelons que le menu initial, composé d’un Royal Cheese original, d’un Sprite et de frites sauce barbecue était proposé pour 6 dollars. 

D’autres ont préféré se ruer sur la tenue officielle de la collaboration commercialisée sur Cactus Jack, le site de merchandising de Travis Scott : on pouvait y acheter un coussin nugget, une figurine, un T-shirt ou encore une casquette à l’effigie de Cactus Jack et du “M” de Mcdonald’s, qui se revend aujourd’hui pour une centaine de dollars, toujours sur eBay. De quoi garder la frite pour l’enseigne au grand M, dont l’objectif était de booster sa “clientèle jeune et multiculturelle”, mais aussi, selon Vice Us, d’étouffer les plaintes pour discrimination raciale auxquelles elle est confrontée depuis le mois de janvier, ce dont la multinationale s’est défendue.

Crédit photo : Mc Donald’s

Gucci et Disney 

Une soixantaine de pièces, rien de moins pour la méga collab’ entre les géants de l’entertainment et de la mode. En janvier dernier, pour célébrer le nouvel an chinois et plus précisément l’année du rat, Alessandro Michele, le directeur artistique de la maison Gucci a mis la souris la plus célèbre du cinéma à l’honneur. Pour célébrer ses 92 ans (à Mickey, pas Michele) donc, une collection globalement unisexe dont certaines pièces étaient inspirées de la calligraphie chinoise. De belles couleurs sur des tissus ivoires, des ensembles, des shorts en satin, des jupes en coton et des accessoires ultra-réussis. On est un peu moins adeptes des figurines Disney grossièrement apposées sur les motifs historiques de la maison. La collection a été photographiée par le réalisateur protéiforme Harmony Korine qui nous fait plonger dans les deux univers avec succès.

Crédit photo : Gucci

Super Marché et Le Bon Coin

Si Le Bon Coin multiplie les collaborations ces derniers temps, et notamment avec des influenceuses dans le domaine du vintage, la collaboration avec SuperMarché s’est particulièrement distinguée. SuperMarché, c’est ce label qui depuis 2016 propose des sapes durables, upcyclées par des artisan.e.s au sein d’un atelier de réinsertion professionnelle. Résultat : des bleus de travail originaux, des chemises en jean, des chouchous et des sacs ultra-originaux qui deviennent très rapidement des classiques, que l’on peut s’offrir à partir du 3 décembre sur Le Bon Coin. 


Credit photo : Le Bon Coin

Levi’s et Lego 

Un petit retour en enfance s’impose pour cette collection conjointe entre Levi’s et Lego, qui nous abreuve de couleurs pop : des sweats jaune, rouge et bleu, des vestes en jean et des bananes aux personnages régressifs. Et comme diraient certains, t’es plus malin avec tes mains : la collab’ proposait une plaque de base Lego flexible, à savoir un panneau en silicone sur lequel chacun peut créer ses propres designs à l’aide des tuiles fournies avec, qui se clipsent sur les plaques cousues sur les pièces. Il fallait y penser.


Crédit photo : Ryan Roar

Scroll To Top