pixel
Now Reading
13 Organisé – C’est pas la capital (nan), c’est Marseille bébé

13 Organisé – C’est pas la capital (nan), c’est Marseille bébé

« C’est pas la capital (nan), c’est Marseille bébé », voilà peut-être la bars qui pourrait résumer 13Organisé. 1H13 de musique, répartie sur 13 morceaux, rappé par 50 entités marseillaises dont un duo, ce qui fait donc un rodster de 51 Mcs Marseillais pas venus pour nous compter fleurette mais plutôt nous rapper Marseille.

« C’est pas la capital (nan), c’est Marseille bébé », voilà peut-être la bars qui pourrait résumer 13Organisé. 1H13 de musique, répartie sur 13 morceaux, rappé par 50 entités marseillaises dont un duo, ce qui fait donc un rodster de 51 Mcs Marseillais pas venus pour nous compter fleurette mais plutôt nous rapper Marseille.

Autant de monde sur une compile n’avait pas été vu depuis des temps reculés, du moins en 2020 c’est inédit. A l’initiative de Jul, plus de 50 Mcs sont venus donner de la voix pour faire naître 13 Organisé. De SCH à Shurik’n en passant par Elams sans oublié Keny Arkana, Graya, Stone Black et bien d’autres, c’est un projet intergénérationnel, hétérogène mais marquant, que Jul aura monté. Il aura permis de réentendre Le Rat Luciano, Don Choa ou encore Sat L’Artificier sur des morceaux notamment des titres collectifs. La philosophie a été de mélanger toutes les générations de Mcs, ainsi plus expérimentés ou moins se côtoient sur les titres sur un même pied d’égalité apparent. Même si les différences de niveaux se font vite sentir, on peut féliciter Jul pour l’initiative. Le fait de pouvoir réentendre certains artistes, d’entendre certaines combinaisons d’artistiques, telles que SCH et Le Rat Luciano ou Keny sur Heat est surprenant et plaisant, même si encore une fois les niveaux des artistes ne sont pas les même. C’est aussi un moyen de se faire une idée des artistes marseillais au fil du temps et de l’histoire du rap français, même si il manque quelques noms importants tels que YL ou encore quelques rookies prometteurs comme Achim ou Hermano Salvatore.

Musicalement parlant on sent la patte Jul, mais pas que, l’ombre de Pone plane sur 13 Organisé même si il n’est pas présent sur le projet. Avec des morceaux comme La nuit, C’est maintenant, Tout a changé ou encore L’étoile sur le maillot, on sent l’influence du beatmaker mythique de la Fonky Family. Certes pour ce projet Jul s’est entouré d’Abys One, Banshee, Houari, Kyngbitz, Named & Rxms et Stef Becker pour construire l’architecture musicale du projet même si on sent fortement l’influence de son propre style. Akhenaton pose aussi son empreinte musicale sur la compile avec le morceau Je suis Marseille où c’est la prod de Marseille la nuit (titre qui apparaît sur la BO de Taxi 1) qui est reprise mais avec de nouveaux intervenants. Même si l’influence de l’Ovni est forte, on sent sur ce projet des touches de mélancolies avec le titre Combien notamment. Les auditeurs/auditrices pourrons avoir le sentiment sans bouger de leur siège d’arpenter Marseille la nuit à travers le bien nommé titre La nuit. Néanmoins certaines prods peuvent paraître un peu insipides et génériques ce qui est le cas pour Miami Vice par exemple.

Le thème principale de 13 Organisé, c’est Marseille c’est sûr, avec différentes déclinaisons. Avec un titre comme Ma Gadji, où l’on retrouve notamment Don Choa, Kofs ou Soso Maness entre autre, qui se veut être un morceau aux couleurs romantiques version Marseille quelque peu cliché quand même. Le film Heat est aussi un jalon important du projet avec un titre éponyme, « On rapplique, 13 Organisé comme dans Heat », ils sont venus braquer la planète rap. 13 Organisé n’oublie pas d’être en place dans son temps, avec la présence d’une autre star marseillaise le Professeur Raoult « Dans le 13, y’a la frappe qui vient du labo de Raoult » dans War Zone ; ou encore « A Marseille ça vend du shit et de la chloroquine ». Il ne faut pas oublier Bande Organisée qui a matrixé la France en cette fin d’été 2020 notamment avec ce fameux gimmick « Zumba cafew, cafew carnaval » (obligée de citer ce gimmick c’est trop huge).

Jul aura réussi le tour de force de réunir une cinquantaine de tête du rap marseillais de toutes les époques. Ce qui fait de ce projet une sorte de photo classe des artistes marseillais, avec bien évidemment Marseille en thème traité sous différents angles. Même si il y a des écarts de niveaux qui se font vite sentir et que certaines prods peuvent paraître un peu redondantes, Jul et ses acolytes ont réussi à construire un projet cohérent. Un projet qui s’inscrit dans l’ADN du rap marseillais, qui ne cache pas sa filiation avec les premiers acteurs du rap de la planète Mars. A Marseille ça vend peut-être du shit et de la chloroquine mais ça bicrave aussi du rap et depuis longtemps et c’est ce que ce 13 Organisé nous rappelle.

Scroll To Top