pixel
Now Reading
Activisme : quels moyens en confinement ?

Activisme : quels moyens en confinement ?

Coller des affiches la nuit dans les rues, organiser des réunions en vue de futures actions, gérer le stress lié à notre époque et à la privation de nos libertés : les milieux militants sont particulièrement mis sous pression en ces temps confinés, mais certains moyens subsistent pour faire perdurer les combats qui, eux, ne sont pas mis en pause.

Écouter ce que les autres ont à dire 

Si le confinement est l’occasion de se recentrer sur soi-même, il est aussi celle de donner de la force à celles et ceux qui créent du contenu régulièrement : lire, se documenter, ou parfois se déconnecter complètement pour préserver sa santé mentale. Au sein des milieux militants, la bienveillance n’est pas toujours au rendez-vous, c’est pourquoi on vous envoie vers le compte d’Anna Toumazoff, créatrice (entre autres) des comptes Memes pour cool Kids Féministes ou Toutes Nues dans la rue, qui fédère sa communauté à grands renforts de self-love et de conseils mutuels. 

Donner aux associations qui oeuvrent pendant le confinement 

Militer pour une cause n’implique pas forcément une action qui nous fait sortir de chez soi. La plupart des associations poursuivent leur activités, et la manière dont nous dépensons notre argent est une action militante à part entière. Culture, distributions alimentaires, éducation : l’association Intermèdes Robinson intervient dans le Nord de l’Essonne et assure plusieurs actions depuis les quartiers populaires, les centres villes, les bidonvilles, hôtels sociaux et lieux d’habitation non conventionnels, dans tout le Nord de l’Essonne. D’autres, comme la Maison des Femmes de Saint-Denis accueillent les femmes vulnérables ou victimes de violences. En période de confinement, d’autres associations sont en recherche active de bénévoles prêts à donner leur temps à celles et ceux qui en ont le plus besoin, et ainsi favoriser la solidarité entre les personnes : c’est le cas de la Croix-Rouge dans certains département comme la Drôme ou les Côtes-d’Armor, ou les associations d’aides aux personnes âgées. Pour trouver vos missions en fonction de vos volontés et disponibilités, le site de la Réserve Civique centralise les besoins des associations en bénévoles par secteur, de la culture à la santé en passant par le sport. 

Se faire entendre 

Sur les réseaux sociaux ou par ses fenêtres, les moyens de se faire entendre sont multiples : bâtir une banderole à plusieurs à partir d’un drap ou de cartons, monter votre mini-collectif avec son entourage… La plupart du temps, les actions les plus impactantes sont les plus simples. A titre d’exemple, le mouvement Collages Féminicides Paris donne sur son compte Instagram les ressources pour pouvoir organiser votre propre action. On s’y met ?

Scroll To Top