pixel
Now Reading
YIN HIYA 4 : je m’apaise

YIN HIYA 4 : je m’apaise

La méditation d’ancrage est le point de départ de toute séance de yoga. Après les tensions accumulées toute la semaine, je vous propose d’en découvrir les bases pour démarrer le week-end bien aligné !

Après un petit sondage sur Instagram, vous avez plébiscité pour cette nouvelle chronique une séance bien chill ! Hé oui, la lutte contre le stress est une des quêtes principales de nos vies modernes. Chacun à notre manière, nous essayons de le contrer par différents moyens externes, qui ne sont bien souvent que de la consommation supplémentaire dans nos existences déjà bien remplies. Je vous invite ici à tenter de trouver en vous la manière de déconnecter avec le rush de la vie quotidienne, de façon plutôt simple, vous allez voir !

Nous commençons par créer un ancrage.

Installation

Vous pouvez vous asseoir, sur un tapis. Ou un matelas éventuellement, si vous faites cet exercice avant de vous coucher. Il est important de garder le dos droit, d’être en éveil. En tailleur ou dans la position la plus confortable pour vous. N’hésitez pas à laisser vos jambes allongées si vous souffrez des genoux. Si votre bas du dos vous gêne, je vous invite à vous surélever sur un ou plusieurs coussins afin de ne pas créer de tension en appuyant trop sur cette zone. Une fois bien installé, fermez les yeux. Prenez une respiration consciente, globale. Vous pouvez utiliser un pranayama comme la cohérence cardiaque. Mais si vous débutez, vous pouvez juste respirer à votre rythme, par le nez ou la bouche, en gonflant le ventre ou la poitrine, de la manière qui vous convient le mieux.

Imaginez que chaque inspiration vous remplit d’énergie et de joie, et que chaque expiration élimine de votre organisme tout ce qui vous est inutile.

Ancrage

Apaisé par cette respiration, votre corps peut se détendre complètement et se poser plus profondément dans le sol. Visualisez alors des racines qui prolongent vos membres pour aller s’ancrer dans la Terre. Elles peuvent être nombreuses et très fines, ou au contraire très épaisses et forts comme celles des arbres. Elles vous ancrent solidement et vous apportent une belle énergie tellurique.

Vous pouvez maintenant imaginer que l’énergie vous provient également du ciel. Comme une douche de bonnes vibrations qui inonderait le dessus de votre crâne et pénétrerait dans chacun de vos pores. Cette vague bienfaisante pénètre un peu plus en vous à chaque respiration. Votre souffle la transporte dans tout votre corps.

Profitez ensuite simplement de cet état de bien-être, déconnecté des tracas, mais bien connecté avec vous-même, la Nature, le Monde.

Quand vous le déciderez, revenez doucement à vous en gardant les yeux fermés et en remuant légèrement les doigts ou les pieds, puis ouvrez les yeux… Vous voilà refaits !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top