pixel
Now Reading
DANSE : LE CHICAGO FOOTWORK

DANSE : LE CHICAGO FOOTWORK

Poursuite de notre tour des styles autour des jeux de jambes avec le Chicago Footwork, connu aussi sous le nom de « Juke » ou simplement « Footwork ». Si New York possède le Breaking, Chicago a le Chicago Footwork.

Un mouvement à la croisée du Hip-Hop et de la techno

Le mouvement Chicago Footwork commence en 1996 d’après ses premiers acteurs.

Ce style de danse est surtout basé sur un jeu de jambe très rapide où l’on incorpore aussi toutes les autres parties du corps.

La musique associée à cette danse est la Ghetto Techno qui a donné ensuite naissance à la Juke Music. Ce style est une accélération d’un son techno ou House music avec un ajout de rythme.

Les DJ phares qui ont contribué à la propagation de ce genre musical sont : DJ Slug O, DJ Dion, DJ RP Boo, Mike Dunn etc…

Des acteurs majeurs

D’après la communauté footworking, R.P Boo est considéré comme l’inventeur du genre. Il est apparu sur la scène Juke en tant que danseur et producteur. A ses yeux, la spécificité du Chicago Footwork est que les pas dirigent la musique au lieu de s’y adapter. Ici, c’est le rapport d’influence entre pas et musique qui est inversé.

Lamont est un danseur qui a rencontré le footworking en 1994 quand il intègre le groupe emblématique : House-O-Matics.

House-O-Matics fut un groupe de danse de Chicago, créé par Ronnie Sloan en 1983. Ils sont considérés comme les pionniers du Chicago Footwork.

Lamont danse depuis l’enfance et a commencé avec la Deep House. Selon lui, le footworking est le terme qui rassemble la House Dance (qui était déjà présente) et le Chicago Footwork à Chicago.

Lamont nous confie :

« Le footworking a commencé au sein de la communauté noire de Chicago par des enfants aimant dautres formes de danses du passé basées sur des jeux de jambes et la musique house qui est à la base de la Juke Music. »

[Chicago Slices raw: House O’Matics #1] – Media Burn Archive

Un rayonnement international

Le nom de la danse Chicago Footwork / Juke a été calqué tout simplement sur le nom de la musique. Concernant la création des pas de danse, Lamont nous dit :

« Lorsque tu vas à une juke party, les gens créent toujours de nouveaux styles de danse. Les DJs obtiennent le nom de ces pas et les mets directement dans lune de leurs compositions. Et avant même que vous ne le sachiez, le nom est désorti. »

De nos jours, la génération qui a suivi les House-O-Matics a su faire rayonner le Chicago Footwork à l’international avec des personnalités telles que King Charles, Pause Eddie et bien d’autres. Nous avons pu les voir lors de diverses compétitions de danse internationales, des clips vidéo ou autres…

Le développement de cette danse et sa diffusion médiatique a permis à ces danseurs de Chicago a donné des stages de Chicago Footwork à travers le monde et ainsi construire une communauté autour de cette danse.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top