pixel
Now Reading
Yin Hiya #9 : je suis debout

Yin Hiya #9 : je suis debout

Face aux violences des vécus d’exil et au racisme aux portes de l’Europe, il est bon de travailler sa solidité. Je vous propose ici d’y parvenir grâce à un exercice pour renforcer ses chevilles

La semaine dernière, nous nous inquiétions de la guerre et du sort des civils en Ukraine. Il aura fallu quelques jours avant que nous parvienne les voix des noirs qui y vivent. Horreur dans l’horreur, ils sont empêchés de sortir du pays. On leur interdit l’accès aux trains, on les bloque à la frontière. La Pologne ne les laisse pas entrer. En France, on assiste à un discours raciste généralisé qui invite à accueillir les exilés s’ils sont blancs.

La SNCF est priée de laisser circuler gratuitement les ukrainiens en fuite. La même SNCF qui expulse de ses trains les somaliens, soudanais ou afghans, même en possession de billets. Fuir les bombes ne provoque pas la même empathie, que l’on soit blanc, ou pas.

Des murs

La maire de Calais, Natacha Bouchart, s’illustre en ouvrant grand les bras aux ukrainiens alors qu’elle mène une politique de harcèlement continu des exilés dans sa ville, d’une violence inouïe.

Est-ce une nouveauté ? Evidemment non… Juste une preuve de plus du nécessaire pessimisme à l’égard des institutions et des populations blanches. Juste un coup de massue de plus à encaisser, en constatant que les corps semblables aux notres souffrent tant du mépris de la communauté humaine, et du manque de liberté. De quoi « réveiller les trauma raciaux » les plus destructeurs, selon Jessica Galanth. Auteure de la plateforme Happiness Thérapie, dédiée à la santé mentale des personnes afrodescendantes, elle propose la mise en relation du public avec des thérapeutes adaptés.

Cette violence s’exerce aussi sur les militants, de quelle couleur qu’ils soient, constatant que nos engagements font de nous des parias.

…ou des ponts

Aujourd’hui plus que jamais, il paraît nécessaire de réaffirmer notre droit à l’ancrage. N’importe où.

J’ai le droit de me déplacer. Je me porte, et me transporte. Je m’autorise à exister à l’endroit où je me trouve, quel qu’il soit. Indépendamment de toute frontière, tout territoire politiquement créé, je choisis de m’ancrer au monde. Mes chevilles sont la clé de ma capacité à me tenir debout et me déplacer. Je vais ici les booster avec un exercice de renforcement musculaire ciblé.

Ce module est accessible à tous pour démarrer doucement un programme d’entrainement ciblant la zone chevilles. Il permet de renforcer les articulations affaiblies. Ou se remettre en mouvement après une période d’inactivité. Il convient de le pratiquer avec l’accord d’un médecin ou kiné si vous souffrez d’une blessure.

En pratique

Vous pouvez commencer par une méditation d’ancrage.

Ensuite, je vous invite à vous tenir debout. Pieds écartés à la largeur du bassin. Vos bras sont légèrement écartés du corps, les paumes tendues en ouverture. N’hésitez pas à les écarter plus largement si vous en avez besoin comme balancier pour trouver votre équilibre.

Prenez un appui ferme au sol avec vos deux pieds. Déployez les solidement en écartant vos orteils au maximum. Vos pieds doivent prendre toute la place qu’ils peuvent. Pour solidifier votre appui, vous pouvez visualiser des racines qui naissent dans vos chevilles et s’enfoncent dans la terre.

Tout votre corps doit être gainé. Vos chevilles vous portent, mais vous ne devez pas le faire porter un poids mort.

Sur une inspiration, décollez les talons doucement. Montez le plus haut possible. Restez une seconde sur vos pointes. Puis redescendez très lentement et reposez délicatement vos talons. Respirez. Et recommencez, pour arriver à six fois au total.

Pour intensifier, vous pouvez marquer un temps d’arrêt lorsque vous êtes sur les pointes. Seulement si vos articulations vous le permettent.

Vous pouvez faire une séance plus complète pour renforcer ses chevilles si vous souhaitez aller plus loin, sinon cet exercice pratiqué quotidiennement sera déjà une aide précieuse, que vous soyez un footballeur du dimanche qui a besoin de solidité, ou une it-girl qui veut pouvoir danser sur ses talons de 12cm…

Offrez-vous la capacité de tenir debout !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top