pixel
Now Reading
RT : une censure historique favorable à la propagande de guerre

RT : une censure historique favorable à la propagande de guerre

L’évènement majeur de ces derniers jours dans notre chère et tendre vieille Europe n’est peut être pas dû uniquement à la crise ukrainienne. Ni même aux élections présidentielles tout comme aux fameux virus subitement volatilisés comme par enchantement. Mais tout simplement la chose la plus fondamentale que possèdent les pays libres : le droit d’expression. Avons-nous franchi la limite d’une propagande de guerre assumée ?

Presque chaque guerre des 50 dernières années a été le résultat de mensonges médiatisés.

Les droits universels de l’homme inscrits dans le marbre depuis des décennies viennent d’être brisés non pas par un coup de pioche, mais par un coup d’une Cléopâtre « Made in Germany », Reine de la pensée unique. En effet, Madame Ursula Von Der Leyen, présidente de la Commission européenne, vient de prendre la décision arbitraire du droit de supprimer deux médias en Europe sous le prétexte fallacieux d’être des agents russes de Monsieur Poutine. 

Dans la stupeur la plus totale, nous découvrons que subitement des hommes et des femmes journalistes européens pratiquant leur profession depuis des années, seraient devenus tout d’un coup de méchants désinformateurs à la sauce soviétique sortis tout droit d’un film de James Bond !? J’entends dans ma tête l’expression « Abracadabrantesque » de notre regretté président Jacques Chirac qui serait tombé de sa chaise en entendant de pareilles inepties ! Au nom de quoi et en nom de quel droit international, la présidente de la Commission européenne s’octroie la décision calomnieuse de verrouiller des journalistes, sans le moindre jugement d’un tribunal compétent ? Aucun ! Il semble qu’Ursula ait perdu le nord ou peut être trouvé la Corée du Nord de Kim Jong-Un comme un pays modèle où il fait bon vivre de terroriser…

Plus de 150 salariés mis sur le carreau

Finalement, le plus dramatique n’est-il pas le silence assourdissant de nos concitoyens anesthésiés, et demain qui sera passé à la trappe ? 

Mardi 1er Mars, les abonnés de la chaîne RT France n’y avaient plus accès dès 11h du matin. Mercredi 02 Mars à 14h, le présentateur du JT rendait l’antenne pour la dernière fois. « On se battra jusqu’au bout », « C’est le flou juridique total » , « Il y a beaucoup de solidarité au sein des équipes et la direction nous soutient », « Je vais peut être en profiter pour prendre un virage dans ma vie personnelle », les journalistes sont, comme on dirait, quelque peu sonnés après avoir reçu un crochet au foie… Plus de 150 salariés ont été mis sur le carreau : plus aucun accès au site internet, ni à la chaîne Youtube, ni au Facebook, ni au Telegram et ce en l’espace de 48h. 

La chaîne RT France proposait un contenu alternatif et donnait la parole à tous les acteurs d’une même situation.

Il faut, à mon sens, mesurer le degré d’hypocrisie de cette décision afin d’anticiper un avenir qui s’annonce arbitraire au sein même de l’UE dont le maître mot est la LIBERTÉ. 

Un nouveau souffle de l’information

Oui mais voilà qui dit Liberté dit Pluralité. Créée il y a 4 ans et demi, RT France se présentait comme un média alternatif dans l’Hexagone. Premier relayeur du combat des Gilets Jaunes, la jeune chaîne a su attirer une nouvelle audience séduite par la pluralité des infos mais aussi par le fait de donner la voix aux invisibles des médias mainstream. Financée par la Russie ( ils ne l’ont jamais caché et l’ont toujours assumé ), RT était devenue en France la première chaîne médiatique sur Youtube avec ses 1,21 millions d’abonnés. Devant BFM TV ( 1,15 millions ) et CNews ( 440k ), chiffres datant du 1er Mars. Proposant un souffle nouveau de l’info, la chaîne rétablissait la culture des débats contradictoires avec notamment l’émission de Frédéric Taddéï : « Interdit d’interdire », une belle antinomie, n’est-ce pas ?

Il ne s’agit pas d’une censure propre au journalisme mais d’une censure politique.

En outre, la médiatisation qu’offrait RT n’est pas dans le sens de notre oligarchie à nous. Une oligarchie occidentale qui est entrée dans un processus de propagande de guerre : tout élément gênant doit être écarté. Et les chefs d’État européens se sentent suffisamment légitimes pour le faire…

Il ne s’agit pas d’une censure propre au journalisme mais d’une censure politique. En effet, que dire de nos médias nationaux qui sont financés par l’Etat, contrôlés par le CSA dont son directeur est nommé par le Président de la République… RT France a d’ailleurs été contrôlé depuis son ouverture sans aucun constat de fake news ou de propagande du Kremlin jusqu’ici. 

C’est pourquoi, on peut se poser la question des propagandes de guerre qui sont autorisées et celles qui sont interdites. Souvenons-nous des exemples de bourrage de crâne subis par les peuples du monde entier concernant les guerres du Kosovo, en Irak, en Libye ou encore en Syrie. 

https://www.liberation.fr/medias/2004/05/29/le-new-york-times-regrette-son-avant-guerre-irakien_481162/

Alep en Syrie, la guerre continue depuis 2012. Une propagande médiatique a été menée pour justifier les bombardements de l’Alliance…

Susciter l’émotion : une arme propagandiste

Victimes d’une guerre de l’information sans précédent, nos émotions et indignations sont également dictées par les dirigeants occidentaux. Nous devons tous nous indigner de l’action de l’armée russe qui aurait bombardé une école maternelle, jeudi 17 Février dans l’Est de l’Ukraine. Paradoxalement, nous devons comprendre les tirs d’un char américain sur l’hôtel Palestine où logeaient les journalistes étrangers en 2003 en Irak, tuant deux caméramans dont un ukrainien de l’agence Reuters et faisant trois blessés, dont deux autres journalistes de la même agence de presse.

https://www.liberation.fr/evenement/2003/04/09/le-qg-de-la-presse-touche-par-les-americains_461045/

De multiples bavures américaines jamais sanctionnées et encore plus choquant…rarement condamnées par les médias. Une explication à cela, la première bataille à gagner lors d’une guerre est celle de convaincre l’opinion publique de la mener. Voilà pourquoi les Américains ont été contraints de désengager leurs troupes du Vietnam suite aux manifestations de leur peuple dès 1964 soutenues par le mouvement Hippies. Une opposition qui s’est transformée par la suite en un vaste mouvement social. 

L’axe du mal : l’éternelle propagande de guerre

L’OTAN a bien évidemment tiré leçon de cet échec, un enseignement que l’on va retrouver trois décennies plus tard avec la guerre du Kosovo. Les forces internationales sont intervenues selon le discours officiel pour « maintenir la paix ». Et de quelle façon ? En bombardant des innocents serbes, croates et albanais. Pour le bien commun quoi. Georges W.Bush évoquait l’axe du mal dans son discours, quatre mois après les attentats du 11 Septembre, en 2002.

Un manichéisme qui donnera le ton de ses deux mandats et une justification de bombarder l’Afghanistan et l’Irak où règne aujourd’hui un chaos total. 

Le traitement médiatique de la guerre du Vietnam a mis en évidence le rôle des médias : celui de contre pouvoir des gouvernements. Autrement dit, leur rôle est de lutter contre toutes les propagandes pour empêcher les dirigeants de faire n’importe quoi. Des années ont passées et aujourd’hui avec la fermeture de RT France et Sputnik, nous pouvons affirmer que la liberté d’opinion et médiatique n’existent plus. Et ça les gouvernants le savent à l’instar de Justin Trudeau, premier ministre du Canada qui n’a pas hésité à saisir les salaires et les propriétés des manifestants du Convoi de la Liberté. Un autoritarisme assumé et déroulé dans un silence assourdissant des médias… sauf chez RT France qui relayait ces informations notamment dans les articles du web. 

La pression impérialiste est devenue apparemment plus forte que notre droit de savoir.

De plus, Ursula Von Der Leyen a déclaré que RT affaiblissait l’union des pays de l’OTAN contre la Russie. Pourquoi se sentent-ils en danger puisqu’ils ont la réalité avec eux ? On nous impose un discours qui justifie les guerres et nie leur responsabilité. Aussi, la pression impérialiste est devenue apparemment plus forte que notre droit de savoir. Dans cette guerre médiatique, ce sont donc les gouvernants et oligarques qui trient, hiérarchisent et diffusent l’information désormais. 

Dans notre pays de gaulois réfractaires, gardons en tête que la totalité des médias hormis les médias indépendants sont détenus par sept milliardaires. Vraisemblablement, ces derniers ont tout intérêt à cacher leurs véritables actions et leurs contributions à la fabrique du consentement. Ainsi, Bouygues dicte la ligne éditoriale du groupe TF1, Drahi celle de Libération. Dassault utilise le Figaro pour vendre des armes quand Niel et Arnault utilisent tous leurs médias pour faire élire Macron. Sans oublier, Bolloré qui mène une lutte civilisationnelle contre l’immigration… 

Aider à contrer une propagande de guerre, c’est ça le véritable journalisme. 

Vladimir Poutine a parlé du non respect de l’OTAN des accords signés en 1990 dans son discours du 28 février dernier.

C’est pourquoi, les médias ne parlent pas de l’expansion de l’OTAN, de la guerre au Donbass depuis 2014 ou encore de la rupture unilatérale des USA des accords signés avec la Russie après la chute de l’URSS. Crimes de guerre sélectifs, propagande autorisée, censure… alors que c’est avec le savoir, la connaissance, la multiplicité de nos réflexions, le pluralisme des analyses et opinions qu’on arrivera à comprendre les guerres et justement à les éviter. En d’autres termes, aider à contrer une propagande de guerre, c’est ça le véritable journalisme. 

Ouvrir une brèche à la censure, c’est s’asseoir sur notre liberté d’être informé. Mettre en sourdine toutes les voix dissonantes, c’est avouer que nous sommes en train de basculer vers la pensée unique. À mon sens et au risque de choquer, c’est beaucoup plus grave de voir ça en Europe que les morts sur le champ de bataille. Quel avenir peut-on envisager pour les médias alternatifs indépendants ? Je vous le redit : on a basculé… et sur le long terme c’est catastrophique.  

View Comments (2)
  • Super article, très détaillé avec des références et moyen de trouver par nous mêmes les preuves. Merci

  • Excellent article.
    Excellent travail de recherche qui permet d’avoir les infos qui ne sont pas forcément données par les médias “traditionnels”.
    Bravo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top