pixel
Now Reading
Yin Hiya #3 : je redémarre

Yin Hiya #3 : je redémarre

Nouvelle année, nouvelle énergie ! Cette semaine, je vous invite à vous offrir du sang neuf dans une posture régénérante, une inversion, avec Prasarita Padottanasana.

De l’adoption du pass vaccinal et la sous-citoyenneté imposée par notre président à une partie d’entre nous, à la bérésina causée par le virus qui a touché quasiment tous les foyers en ce début d’année, obligeant à rester enfermés, se priver d’amis et sorties, faire l’école à la maison entre autres joyeusetés touristiques du style Zemmour à Calais et Blanquer à Ibiza: on en a bavé, et on a besoin de reprendre de l’air !

Reset

S’oxygéner quand on est en isolement, compliqué me direz-vous ? Hé bien c’est l’occasion d’aller chercher l’oxygène que nous avons en nous, avec un exercice en inversion douce, qui permet d’améliorer l’irriguation du cerveau. Les inversions sont des postures très naturelles pour les enfants, qui passent une bonne partie de la journée la tête en bas, les jambes en l’air (y compris lorsqu’on aimerait qu’ils se tiennent sur une chaise pour faire leurs devoirs).

Mais à l’âge adulte, hormis si on est un grand sportif, il est plutôt rarissime d’adopter une position plaçant la tête plus basse que le cœur. C’est pour pallier ce manque de mobilité dans notre vie moderne qu’il est bénéfique de pratiquer des postures en inversion, qui ont deux effets favorables :

  • Apaiser le système nerveux (levez la main ceux qui n’en ont pas besoin, qu’on rigole)
  • Energiser le corps entier en faisant circuler le sang.

Cette posture aide au discernement et à la clarté de l’esprit, grâce au changement de point de vue que l’on adopte, qui permet de regarder le monde, et nos éventuels soucis, d’un œil neuf. Elle est conseillée pour traiter l’angoisse et la dépression.

Upside down

J’ai choisi de vous présenter particulièrement Prasarita Padottasana, la posture « de l’étirement intense les pieds étalés », car en plus des bénéfices précités, c’est une posture de repos, de relâchement, mais aussi de massage des organes internes, qui lorsqu’on s’en relève crée un vrai reset pour l’organisme. Prêts pour redevenir tout neufs ?

Pour entrer dans la posture, écartez les jambes largement. Placez les mains sur les hanches, puis abaissez le dos jusqu’à ce qu’il soit à l’horizontale, parallèle au sol. Si vous souffrez d’hypertension, de maux du bas du dos ou de tête (ce sera très bénéfique en revanche afin de les prévenir) ou des yeux, il faut vous arrêter ici. Dans ce cas, placer vos mains par exemple sur le dossier d’une chaise afin de pouvoir tenir cette posture 20 secondes. Vous pouvez recommencer trois fois.

Si au contraire vous vous sentez à l’aise, vous pouvez descendre doucement, et placer les mains au sol. L’idéal serait de les placer sur la même ligne que les orteils, mais vous pouvez également les laisser devant vous, au niveau qui est ok pour vous.

Ensuite, l’idée est de laisser la tête se relacher complètement, dans une posture de repos. Pour cela :

  • Soit vous empilez des coussins pour poser la tête dessus à la hauteur qui vous convient,
  • Soit vous essayez doucement de la poser sur le sol.

Si vous débutez, vous pouvez rester dans cette posture 20 à 30 secondes, en respirant profondément. Ensuite, replacer vos mains sur vos hanches et relevez vous lentement en déroulant la colonne avec précaution.

Un reset idéal pour commencer l’année, mais aussi pour se dire qu’on redémarre une nouvelle année, un nouveau moment, un nouveau nous, à chaque instant si on le souhaite ! A vous !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top