pixel
Now Reading
Yin Hiya # 14 : j’évacue

Yin Hiya # 14 : j’évacue

En cette dernière semaine électorale où tous les records de fascisation sont battus, comment ne pas se laisser empoisonner ?

Nous allons aujourd’hui nous intéresser à une torsion, qui permet d’éliminer les déchets de notre organisme. Physiquement, puisque le massage des organes internes de l’abdomen favorise l’élimination des toxines. Mais aussi émotionnellement et énergétiquement. Nettoyons-nous de tout ce qui nous gêne, pour être en paix.

Bharadvajasana

Cette posture s’effectue traditionnellement à partir du lotus. Assis en tailleur. Mais je vous en propose ici une version adaptée, sur une chaise. Le but de cette variation de yogathérapie est de la rendre accessible à tous sans risque pour le dos. En douceur mais avec néanmoins un travail intense sur la musculature.

Pratiqué régulièrement, cet exercice soulagera les maux de dos, notamment du bas du dos, améliorera la mobilité du bassin et renforcera la sangle abdominale. Elle favorisera également une meilleure amplitude respiratoire.

Installation

Il existe des chaises spécifiques pour le yoga, mais vous pouvez utiliser n’importe quel type de chaise du moment qu’elle est bien stable.

Asseyez-vous en diagonale, avec vos jambes de part et d’autre de l’angle droit de la chaise. Le dossier doit être à votre droite. Enfoncez vous bien sur l’assise, le coccyx doit toucher le dossier. Les jambes sont parallèles, écartées à la largeur du bassin. Cette installation permet d’obtenir un bon alignement des épines iliaques.

Si vous faites plus d’1m70, il convient de vous surélever en utilisant un coussin ou une couverture roulée sous vos fesses afin de ne pas être tassé sur la chaise. Si au contraire vous faites moins d’1m65, prenez des supports pour surélever vos pieds. Des briques de yoga par exemple, sinon des livres feront l’affaire (si tant est qu’ils soient de même hauteur pour conserver votre alignement !)

On commence par le côté droit, car ainsi la torsion que nous allons effectuer va masser le colon ascendant. La torsion gauche que nous ferons ensuite fera travailler le colon descendant, allant donc dans le sens de l’élimination.

La posture

Commencez par prendre une respiration consciente en plaçant simplement vos mains jointes devant votre poitrine pour démarrer l’exercice en vous ancrant. Sur une inspiration, levez les bras vers le ciel. Puis descendez-les lentement en tournant votre buste pour poser les mains sur le dossier de votre chaise. Vous vous penchez légèrement vers l’avant pour conservez votre alignement. Votre tête est dans l’axe de votre buste. Attention pour les personnes lordosées (trop cambrées) : veillez à corriger la cambrure pour garder un dos bien droit.

Une fois installés dans la posture, nous allons faire un travail de respiration. Inspirez sur quatre secondes, expirez sur huit. A chaque inspiration, grandissez-vous. A chaque expiration, accentuez un peu plus votre torsion vers l’arrière.

Au bout d’une minute, soit 5 cycles de respiration, sortez de la posture lentement en ramenant d’abord vos mains sur vos genoux, puis votre buste et enfin vos jambes pour être assis normalement.

Effectuez ensuite ce même exercice vers la gauche. Il convient de pratiquer deux fois de chaque côté.

Retour

Pour vous recentrer après cette torsion, je vous propose une posture de retour. Assis au milieu de la chaise, les jambes parallèles largeur du bassin. Roulez doucement votre dos pour descendre vos mains vers l’avant. Soit en les posant sur une autre chaise devant. Soit sur le sol si vous le pouvez. En respirant, vous pouvez même aller attraper les barreaux de la chaise. Cette posture vous permettra de détendre tout le dos, les cervicales et la tête. Vous pouvez la tenir quelques secondes à votre convenance, et 30 secondes maximum au début.

Vous voilà refaits !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top