pixel
Now Reading
Yin Hiya #5 : nous agissons

Yin Hiya #5 : nous agissons

Nous parlions récemment de la nécessité du pessimisme, décrite par le philosophe Norman Ajari : lutter contre un système oppressif suppose d’abord de cesser de croire en sa capacité à se modifier lui-même. Dès lors, nous décidons de faire confiance à notre propre pouvoir d’agir. Voyons ici comment les mudras peuvent nous y aider :

Apparus dès l’Inde védique, les mudras, que l’on pourrait décrire vulgairement comme un yoga des mains, sont l’une des formes de travail énergétique les plus anciennes documentées. Elles sont largement visibilisées comme parties prenantes des cultures asiatiques et orientales. Nous connaissons tous des représentations de divinités indiennes les réalisant avec leurs doigts. Mais Céline Miconnet, fondatrice de la fédération française de Green Yoga, nous fait remarquer également que les mudras sont représentées sur énormément d’illustrations de Christ et de différents apôtres. Avant que ce savoir se perde en Occident, elles étaient utilisées dans la tradition chrétienne.

La symbolique des mains

Les mudras permettent de travailler sur deux phénomènes :

  • le rapport des éléments avec le corps, que l’on connaît notamment grâce à l’Ayurveda,
  • le travail sur les méridiens, les canaux de prana, l’énergie qui nous traverse, comme dans l’acupuncture par exemple.

Une fois que l’on connaît les éléments et les méridiens rattachés à chaque doigt, il est possible de moduler soi-même les connexions interdigitales dont nous avons besoin.

Une connexion du bout du doigt renforcera l’élément attaché à ce doigt, tandis qu’un pouce posé sur le doigt permettra de calmer un élément.

Surya mudra

Je choisis ici de vous proposer cette mudra en particulier car elle active Agni, l’élément feu. Elle permet d’augmenter la température corporelle. C’est donc un excellent allié à cette période de l’année où l’hiver commence à s’étirer.

Elle aide également à la récupération du souffle. Elle est parfaitement indiquée pour toutes les personnes souffrant d’un covid long. Mais aussi comme préparation, ou même pendant la pratique d’une activité physique intense nécessitant une bonne oxygénation.

L’annulaire est connecté à Prithvi, la Terre en sanskrit. Cette mudra vous permettra d’avoir un bon ancrage. Comme toutes les mudras engageant ce doigt, elle aide à défendre ce qui est à nous, soutient nos luttes.

En pliant notre annulaire, on engage la Terre qui nous apporte la solidité, mais on la couvre par le feu qui lui enlève sa lourdeur, et nous apporte mobilité et dynamisme. On peut ainsi renforcer notre pouvoir d’agir. Surya Mudra est ainsi par excellence la mudra des militants.

La technique

Je vous invite à d’abord presser vos deux paumes l’une contre l’autre devant votre poitrine. Mettre vos mains en contact permet de vous donner de la chaleur et de sentir votre énergie. Vous pouvez les frotter pour augmenter la sensation si besoin.

Relâchez vos bras. Pliez votre annulaire pour le rabattre sur la base de votre pouce. Posez votre pouce sur l’annulaire. Respirez de manière consciente, par le nez si vous le pouvez.

Pour ressentir les bénéfices de la mudra, il est conseillé de pratiquer la même tous les jours, durant trois semaines.

Vous pouvez renforcer les bienfaits de cette mudra en la pratiquant dans un instant méditatif, et en l’accompagnant d’un pranayama. Mais vous pouvez aussi profiter de sa facilité d’exécution et de sa discrétion pour l’utiliser au bureau ou dans les embouteillages, au moment qui vous convient…

Allumez le feu !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top